Vous êtes ici : Accueil > Services à la population > Urbanisme

Formulaire de recherche

URBANISME

Avant d'entreprendre des travaux, il vous est conseillé de vous renseigner auprès de notre service Urbanisme sur les formalités à accomplir.

Le Service Urbanisme


Madame Yannick FOREAU, en charge du service,  vous accueille sur rendez-vous pour répondre à vos questions les lundi, mercredi et vendredi de 9h à 12h. 
Ligne directe : 02 47 30 81 29
courriel : mairiedepoce.urba@orange.fr


Le P.L.U

Le plan local d’urbanisme de la commune de POCE a été approuvé le 28 janvier 2008 et modifié le 29 janvier 2013. Il est consultable en Mairie.


Il existe trois Plans de Zonage :

Plan n° 4a1 : la zone agglomérée - Le Bourg

Plan n° 4a2 : la zone agglomérée - La Ramée

Plan n° 4b : le territoire communal 



Le règlement des différentes zones du P.L.U. modifié au 29 janvier 2013


 
 

Les origines de la commune

Pocé-sur-Cisse, commune de l’Est du département de l’Indre et Loire, se situe sur la rive droite de la Loire à 4km d’Amboise et à 27 km de Tours.
 
Superficie : 1061 hectares
Densité (1999) : 149hab./km²
Population (2013) : 1721 habitants

 
Le territoire communal est borné, par la commune de Saint-Ouen-Les-Vignes au Nord, par Limeray à l’Est, par Nazelles-Négron à l’Ouest, et par Amboise au Sud. Trois cours d’eau sont présents : la Loire qui constitue la limite sud de la commune, la Ramberge et la Cisse.
 
La topographie du site, marquée par la vallée encaissée de la Ramberge, a nettement conditionné l’urbanisation puisque les constructions s’y sont développées de façon linéaire. De part et d’autre, le plateau s’élève. A partir des coteaux boisés plus ou moins continus, s’étendent de vastes espaces essentiellement voués à l’agriculture et qui culminent à près de 115 mètres.
 
Plusieurs hameaux importants sont présents : la Mazère en limite Ouest avec la commune de Nazelles-Négron et les Fougerets au Sud du territoire dans le lit majeur du fleuve ligérien en bordure de la Cisse. Les plus anciens vestiges y ont été découverts (nécropole gauloise, hache néolithique et quelques tessons de l’âge de bronze). Les secteurs de « La Ramée », « Villeret », « Le Pavillon », situés au Sud-Ouest de la commune forment une continuité avec le quartier de la gare d’Amboise.
 
L’existence de Pocé-sur-Cisse est récente. Pendant longtemps, ce territoire a appartenu à Saint-Ouen-Les-Vignes. C’est le développement progressif d’un village troglodytique situé à trois kilomètres au sud de l’église de Saint Ouen qui est à l’origine de Pocé sur Cisse. Les vignerons qui en étaient les habitants, avaient obtenu l’autorisation de construire une chapelle en 1539, chapelle qui fut bâtie par Adrien Tiercelin de Brosses. Il a fallu ensuite deux siècles pour que la paroisse soit créée en 1771 et que la commune obtienne son indépendance. En 1809, Pocé s’est agrandi d’un vaste territoire au Nord de la Loire et la création de la fonderie d’art, au pied du château construit au XVème siècle, a permis un essor considérable de la commune.  Employant presque 400 personnes de 1823 à 1876, cette dernière a fait la renommée de Pocé. Le château est devenu propriété de M.Bertrand en 1889. Ce dernier le lèguera plus tard, en 1924, en faveur de l’enfance abandonnée. En 1931, Limeray cède à la commune le hameau des Fougerets. Actuellement, une zone industrielle importante est installée entre la Cisse et la voie ferrée.
 
Aujourd’hui, Pocé-sur-Cisse dispose d’éléments, signes de son importance et facteurs de son développement. Les sites remarquables présents sur le territoire sont le souvenir d’une époque où les activités étaient essentiellement agricoles et viticoles. Avec l’arrivée des industries – zone d’activité du Prieuré – et des commerces – zone commerciale de La Ramée -, la commune d’origine rurale s’est transformée peu à peu en commune périurbaine.