Vous êtes ici : Accueil > Sécurité > Risques Majeurs Naturels : présentation générale

Formulaire de recherche

Les risques majeurs naturels

Qu'est-ce qu'un risque majeur ?

Le  risque majeur est fréquemment nommé "catastrophe" dans le langage courant.

Il résulte de la présence d'un évènement potentiellement dangereux nommé "aléa" sur une zone présentant des enjeux humains, économiques, écologiques. Ces aléas peuvent être :
- naturels (inondations, volcanisme, séismes, etc.) qui ne peuvent réellement être maîtrisés ;
- technologiques (nucléaires, industriels, ou liés au transport de matières dangereuses) pouvant résulter d'une erreur humaine ou d'une défaillance technique.

 
Nous nous consacrerons ici à parler des risques majeurs naturels.
 

Une région : le VAL DE CISSE

Le Val de Cisse est un val fermé qui s'étend en rive droite de la Loire sur une longueur de 40 km entre Blois et Vouvray. Sa largeur moyenne est d'une peu plus d'1 km et sa superficie d'environ 4500 hectares.

Il est drainé par les bras de la Cisse, de ses petits affluents dans leur cours aval dont le plus important est la Brenne et par la Vieille Cisse. Ce dernier cours d'eau correspond à l'ancien lit de la Cisse avant qu'elle ne soit déviée jusqu'à Vouvray pour drainer le val. Elle se jette dans la Loire à son embouchure naturelle en amont du val.

Les communes dont le territoire se trouve en tout ou partie en zone inondable sont, d'amont en aval :
Chouzy sur Cisse (essentiel du centre bourg), Onzain, Veuves (en totalité), Monteaux, Cangey, Limeray (hameau du Haut Chantier), Pocé-sur-Cisse, Amboise (quartier du Bout des Ponts, l'Ile d'Or), Nazelles Négron, Noizay, Vernou sur Brenne et Vouvray (essentiel du centre bourg).

L'occupation du sol, majoritairement agricole en surface, comporte toutefois d'importantes zones d'activités (quartier de la Gare à Onzain, Amboise Vilvent et Nazelles-Négron) et de nombreux équipements touristiques.
De nombreux ouvrages de protection ont été créés et améliorés (levée renforcée, digue de ceinture, dispositif anti-retour...) mais sont néanmoins non invulnérables à d'éventuelles brèches.

L'Indre et Loire et les risques majeurs 

Historiquement, les principales catastrophes qui ont touché le département sont dues aux inondations. Régulièrement, au cours des siècles, la Loire est sortie de son lit et si les vals n'étaient pas aussi densément peuplés qu'aujourd'hui, la destruction des récoltes a entraîné à plusieurs reprises de graves famines. 
Les grandes crues du 19ème siècle (1846, 1856 et 1866) ont envahi les vals, la Loire et le Cher rompant les digues à l'abri desquelles l'urbanisation avait commencé à se développper, infligeant d'énormes dégâts.

Les mouvements de terrains en Indre et Loire sont généralement localisés à proximité des falaises de tuffeau creusées par l'homme. Ce sont des risques bien présents mais aussi bien connus. Cependant, tous les ans, de petits accidents (chutes de blocs, effondrements de cavités, de falaises, glissements de terrains...) rappellent que, dans le passé, ils ont pu causer de nombreuses victimes et des dégâts importants (25 morts à Ports-sur-Vienne en 1880).